• #3ème jour

    Le lendemain matin d'une soirée agréable aux côtés d'un dieu humain d'une beauté irréelle, je fus réveillée en sursaut par un cauchemar. J'en  étais d'ailleurs tellement secouée, que malgré l'heure très matinale, je n'arrivais pas à me rendormir.

    <<Assise au bord d'un trottoir non trop loin de chez moi, j'entendis une voix   , appeler, d'un nom que je n'arrivais pas à distinguer car cette voix était bien trop basse pour cela. D'abord surprise, je me suis dite que j'étais victime d'hallucinations. Puis, cette voix se répéta 5,6 fois.. Je décidais de me lever et de suivre cette mystérieuse voix qui me paraissait si lointaine. Elle semblait venir d'une ruelle, je me suis donc engouffrée dans celle-ci. La voix semblait être de plus en plus forte et distincte. C'était une voix d'homme, très faible. Je commençais à comprendre.

    Cette voix me mènerais au manoir, je le sens. Cette présence que j'avais ressentie l'autre jour, celle qui m'avait mise mal à l'aise, revenait. Sauf  que cette fois, j'ai décidé de continuer mon chemin et d'aller jusqu'au bout. La voix était de plus en plus distincte.. Je croyais entendre mon prénom. Pourquoi? Comment? Qui était-ce? 

    Quand je fus devant le manoir, je vis une lueur venant d'une des fenêtres. La barrière qui, normalement fermait l'entrée, était sur le côté. J'entrais, la boule au ventre. C'est là que je vis des choses horribles.

    J'étais entourée de petits ronds lumineux, qui bougeaient sans cesse. J'avais l'affreuse impression que ces lumières étaient la "présence" que j'avais ressentie. C'était donc des fantômes? Non. Je ne puis y croire.

    J'entendis un bruit venant d'un arbre non loin de moi. Je me retournait, frissonnante. Je ne vis rien de suspect. Quand tout à coup, je sentis des mains autour de mon cou et je n'eus que le temps de sortir un cri strident. >>

    Et je me suis réveillée. Comme je suis actuellement.

    Je devais retourner là-bas, coûte que coûte. Savoir si ce rêve était prémonitoire. Mais j'avais peur d'y aller seule.

    Il était 5h30 du matin. Je sortis de ma chambre en faisant le moins de bruits possible et je pris ma douche. Je pris les premiers habits que j'avais sous la main, c'est à dire un sweat à capuche noir et un jean bleu troué. Je pris un noeud et je m'attachais les cheveux. Ensuite, je retournais dans ma chambre et je pris mon ordinateur pour faire quelques cours. Je ne devais pas négliger mon avenir, même si à 6h du matin, je n'avais pas vraiment la tête à étudier des équations. 

    Je bus un verre de lait, je mis mes chaussures et je sortis de chez moi, en laissant un mot à ma mère sur la table de salon, disant que j'allais faire un tour devant le lycée. En même temps, ce n'était pas un mensonge.

    J'allais chercher Eddy. J'ai réfléchis, et peut-être que c'est lui qui doit m'accompagner dans cette aventure aussi excitante que terrifiante. 

    J'étais plantée sur un banc devant le lycée depuis une demi-heure, quand je vis Eddy arriver, isolé de tous les autres groupes de jeunes. 

    -Eddy !

    Il se retourna et me vis. Il s'avança vers moi, d'un air interrogateur. 

    -Tu es Mary, non? Qu'est ce que tu fais là? Tu n'es pas au lycée!

    -J'ai quelque chose de délicat à te demander. Tu as l'habitude de sécher les cours? 

    -Oui, mais seul. Pas avec une fille qui doit étudier chez elle et qui ne doit donc pas sortir à 7h du matin devant un lycée pour regarder les gens passer.

    -J'ai une proposition à te faire. Tu connais le manoir?

    -Evidemment!

    C'est donc comme ça qu'à 7h du matin, sur un banc avec un garçon qui m'était presque inconnu, je me mis à parler de mon cauchemar. Après avoir fini mon récit, il me regarda comme s'il était fasciné par ce que je racontait. C'était impossible. Seul une pauvre fille comme moi pouvait rêver de faire des escapades avec un garçon à un manoir hanté.

    -Et qu'est ce que tu attends de moi?

    -J'y venais. Je me disais que, ce cauchemar est peut-être prémonitoire. Et si il y avait vraiment des esprits qui hantaient ce lieu? Et si ce manoir avait une histoire, une énigme à résoudre? Mais je n'oserais pas y aller seule. J'ai donc pensé à toi.

    -Et pourquoi moi?

    -Car.. Tu es le seul que je connais ici, et j'ai cru voir dans ton regard que tu aimais l'aventure.

    -C'est plutôt tentant. Je vais réfléchir. Ce serait le soir? Mes parents sortent souvent le soir, ça ne poserait donc pas problème. 

    Il sortit un papier et un stylo de son sac, et écris son numéro de téléphone dessus.

    -C'est mon numéro. Envoi-moi un message ce soir, si je réponds, c'est que j'ai assez réfléchis. A plus tard!

    Et il partit vers le lycée, en me faisant un clin d'oeil. Décidément, ce garçon allait me plaire.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :